Faire des affaires en région : à quel prix?

Capsule entrepreneuriale – Faire des affaires en région, à quel prix?

Le temps passe et l’expérience entrepreneuriale se fait. Avec l’entreprise Okidoo Interactif, je suis amené à développer le marché de l’entreprise au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie, dans la région de Québec et même à Montréal.

N’oubliez pas de lire ma première chronique de la capsule entrepreneuriale : Le monde des grands.

C’est le noir et le blanc, le jour et la nuit dans pratiquement toutes les formes en ce qui concerne le Bas-Saint-Laurent et la grande métropole. Ce qui m’amène au sujet de mon article : Faire des affaires en région, à quel prix?

C’est une question que je pose souvent en tant qu’entrepreneur et propriétaire d’une PME.

Maîtriser et connaître son marché

Je crois fortement que la première étape d’un bon entrepreneur ou chef d’entreprise est de maîtriser et connaître son marché, sa clientèle et son audience. Il n’y a pas de solution magique d’après-moi. Il faut de la persévérance et du temps. À chaque ville ça change, à chaque région ça change, dans chaque pays ça doit changer (Je n’ai pas assez d’expérience de vente internationale pour vous le dire). Basé sur mon expérience, voici quelques moyens pour mieux connaître votre marché et ainsi être en mesure de devenir un leader dans votre domaine d’affaire :

Faire une étude de marché

Une façon très efficace de découvrir l’état du marché dans lequel vous désirez vous lancer est d’effectuer une étude de marché. Celle-ci vous permettra de faire le point sur :

  1. Quelles sont les entreprises installées dans la région et depuis combien de temps?
  2. Quels sont leurs produits « vedettes », leurs meilleurs vendeurs?
  3. Est-ce que je j’offre la même chose? Si oui, comment pourrais-je me démarquer contre une entreprise déjà établie?
  4. Déterminer les revenus moyens que vous pourriez en tirer en faisant des affaires à cet endroit.
  5. Vos prix pour vos services ou produits sont-ils trop bas ou trop élevés?
  6. Et en final : est-ce que c’est une bonne affaire de m’installer à cet endroit?

Si à la question #6 votre réponse est non, alors il faudra probablement penser à répéter le processus de d’étude de marché dans une autre ville ou revoir sa stratégie afin d’être en mesure de percer le marché.

Développer son réseau de contact

Développer son réseau de contact est une très bonne façon d’analyser le marché, les compétiteurs, les leaders, etc. Apprenez-en plus sur votre marcher en participant à des activités.

Participez à des conférences ou des formations dans lesquels vos clients auraient de l’intérêt à y être.

Le but n’est pas d’assister seulement à des conférences qui sont dans vos intérêts. Vous allez y rencontrer seulement des gens d’affaires qui font le même travail que vous. Aucun réel intérêt sauf si votre objectif est de développer des partenariats d’affaires locales. Rendez-vous plutôt dans des activités dans lesquelles vous pensez que vos clients auraient de l’intérêt. Il s’agit que vous soyez assis à une table avec quatre ou cinq propriétaires d’entreprise et qu’un d’entre eux aurait un besoin urgent d’un service ou d’un produit que vous offrez. Vous en seriez déjà gagnant !

Rejoignez des associations bénévoles ou des conseils d’administration.

L’avantage dans ce genre d’affaire, c’est que vous serez souvent la seule personne à posséder des compétences dans votre domaine d’activité. C’est ce qui rend ces organisations souvent très intéressantes pour un entrepreneur. L’alliance de différentes compétences d’affaire permet à l’association d’avoir un large réseau d’affaire. Et qui sait, probablement qu’un des administrateurs sera un chef d’entreprise, qui lui aussi, a un besoin urgent de vos services ou de vos produits.

En gros, prenez le temps de bien identifier les activités auxquelles vous désirez participer. Assurez-vous que ces activités ou ces organisations puissent répondre à votre vision d’affaire et que votre engagement ne nuira pas au développement de votre carrière d’entrepreneur.

Faites attention de bien sélectionner l’organisation. N’entrez pas dans une association pour rien. Faites une rencontre avec les administrateurs afin de confirmez si vous pourrez vous entendre avec eux. Conseil d’ami 😉

 

Ne pas se gêner de poser des questions

Ce que je veux dire par « Ne pas se gêner » c’est de se sentir à l’aise de questionner le client ou le promoteur concernant un projet que vous n’avez pas été en mesure de signé pour X ou Y raisons. Si vous êtes un entrepreneur, vous êtes toujours en apprentissage. Il s’agit de rester professionnel et de leur poser des questions. Ils vont vous les donner les fameuses X et Y raisons et vous serez en mesure de mieux ajuster vos « pitch » de vente pour la prochaine fois.

Ces raisons X et Y, ça m’amène à une réflexion de bien connaître son marché lorsque nous sommes en affaire. Le démarrage d’entreprise est une chose, mais de savoir viser juste avec des prix en est une autre. En effet, en tant qu’entrepreneur dans une entreprise, votre premier but est de faire de l’argent, c’est le but du défi!

Ma réflexion s’arrête au point d’établir des priorités sur la clientèle. Dans mon domaine d’activité, nous sommes facilement en mesure de travailler pour une entreprise de Montréal sans jamais avoir mis les pieds dans l’entreprise. Le travail à distance nous permet de rester compétitifs parce que nos prix sont souvent beaucoup moins élevés que dans la métropole. Par contre, être en région signifie-t-il qu’il faut nécessairement sous-évaluer nos prix pour la clientèle locale?

Est-ce qu’il y a une balance ou un juste milieu à aller chercher? J’aimerais que vous puissiez me répondre dans les commentaires ci-dessous :

« Vous, comment est-ce que vous gérer l’équilibre entre les clients régionaux et les clients à l’extérieur ou dans les grands centres? ».

Rejoingez mon aventure et recevez

de mes dernières nouvelles et articles en premiers.

Je déteste le SPAM aussi, faites-moi confiance. Ce formulaire est propulsé par MailChimp.